StreetArt : « Un peu de tout dans Paris » …

thestreetartphotos

Quelques collages et graph dans Paris, au hasard de mes balades…

Une image de soldat collée sur un feu tricolore Marie-Laure Gros – Printemps 2016 – Paris

Collage d'une photo d'écolier sur un mur Marie-Laure Gros – Printemps 2016 – Paris

collage d'une photo d'un homme de couleur sur le mur d'un kiosque de square Marie-Laure Gros – Printemps 2016 – Paris

fresque sur le mur d'un immeuble face à l'entrée de l'hôpital saint-antoine Marie-Laure Gros – Printemps 2016 – Paris

fresque sur le mur d'un immeuble face à l'entrée de l'hôpital saint-antoine Marie-Laure Gros – Printemps 2016 – Paris

Fresque sur le rideau de fer d'un café près de la gare montparnasse Marie-Laure Gros – Printemps 2016 – Paris

Fresque sur le rideau de fer d'un café près de la gare montparnasse Marie-Laure Gros – Printemps 2016 – Paris

Fresque et collage dans Paris Marie-Laure Gros – Printemps 2016 – Paris

Peinture d'une femme rue saint honoré Marie-Laure Gros – Printemps 2016 – Paris

Le mur rue oberkampf Marie-Laure Gros – Printemps 2016 – Paris

View original post

StreetArt : Origami Version Monumentale by Mademoiselle Maurice

À voir absolument !!!

Il ne manque pas de fresques à Paris, mais 2000 m² comprenant 15.000 origamis de papier (environ 150 heures de pliage), c’est une première ! et c’est Mademoiselle Maurice qui est l’actrice de ce projet imaginé et coordonnée par laGalerie Mathgoth.
IMG_6489-01
Mademoiselle Maurice, née en 1987 à Annemasse (FR) donne naissance à des oeuvres ultra colorées qui émanent un carroussel d’émotion où chacun trouve écho à sa propre sensibilité. Légère en apparence, l’œuvre de Mademoiselle Maurice interroge et soulève bien des questionnements quant à la nature humaine et les interactions que l’homme et son environnement entretiennent.
Mademoiselle Maurice reverse 20% de ses rémunérations à des associations humanitaires ou environnementales.Mademoiselle Maurice se distingue par une palette vitaminée pour transposer l’origami, cet art minutieux et délicat, dans le contexte de la rue : un défi sans précédent que relève l’artiste papivore depuis 2010 avec l’énergie que l’on sait.
Son travail s’adresse…

View original post 398 mots de plus

thestreetartphotos

2016-02-06-005 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

2016-02-06-006 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

MLaure Gros - Paris 3e - Passage des Gravilliers - 6 février 2016 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

MLaure Gros - Paris 3e - Passage des Gravilliers - 6 février 2016 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

MLaure Gros - Paris 3e - Passage des Gravilliers - 6 février 2016 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

MLaure Gros - Paris 3e - Passage des Gravilliers - 6 février 2016 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

MLaure Gros - Paris 3e - Passage des Gravilliers - 6 février 2016 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

MLaure Gros - Paris 3e - Passage des Gravilliers - 6 février 2016 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

MLaure Gros - Paris 3e - Passage des Gravilliers - 6 février 2016 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

MLaure Gros - Paris 3e - Passage des Gravilliers - 6 février 2016 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

MLaure Gros - Paris 3e - Passage des Gravilliers - 6 février 2016 MLaure Gros – Paris 3e – Passage des Gravilliers – 6 février 2016

MLaure Gros - Paris 3e - Passage des Gravilliers - 6 février 2016 MLaure Gros – Paris 3e – Passage…

View original post 45 mots de plus

Hopare dans le Marais, Paris

C’est indéniable, le froid est bien là, mais se promener dans le marais reste toujours un plaisir (séance shopping chez Fleux…) et surtout découvrir des collages comme celui-ci. On reconnait bien entendu, l’empreinte d’Hopare. Je ne sais pas à quel moment a été réalisé ce collage. Mais la dernière oeuvre de l’artiste, s’est déroulée à La Seyne…

Strange Dream !

ULTRAMARES / literatura y cultura urbanas y otras cosas rabiosas / littérature et culture urbaines d'ici et d'ailleurs

Hopare, 2014

J’ai fait un rêve étrange,

il y avait des anges,

des singes,

des sages gitans

songeant aux cieux ;

Il y avait des spirales soucieuses

de leurs trajectoires,

anéanties par la pesanteur

d’un astre,

pleines de désespoir,

jalouses des galaxies,

destinées à errer dans l’univers

en tournant en rond ;

Il y avait des pies

qui prenaient un bain dans une flaque

et des piégeons dans le grenier de chez moi.

Il y avait le bleu froid

d’une mer profonde

où personne n’ose se baigner,

et des auréoles verdâtres

à tous les horizons.

Il y avait de la musique ancienne

en une langue lointaine,

qui réchauffaient le cœur,

et aussi la demeure d’un ermite

qui chassait les étoiles au lance-pierres

pour mieux voir les anneaux de Saturne ;

View original post 82 mots de plus