Le Louvre et les Secrets des Monogrammes by #EnFranceAussi

Tu PARIS combien ?

Hello les amis ! En ce premier jour du mois d’août le Louvre s’invite à notre rendez-vous chéri #EnFranceAussi .Sur une idée de Sylvie du blog Le coin des voyageurs. Ce mois -ci Plume du blog  Expériences en famille est aux commandes et nous propose le thème Curiosités. Merci Plume me suis régalée avec ce thème.

Ce que j’aime dans une ville ce sont ses traces du passé. Elles ont toujours des choses à nous raconter. Certaines sont loufoques voire étranges, curieuses quoi! Vous venez au Louvre avec moi ?Promis il n’y aura pas de Joconde. Il ne sera par ailleurs  pas question du musée, enfin si vous êtes sages je vous montrerai peut être un tableau, un curieux tableau. Comme chaque mois un cadeau vous attend en fin d’article.
Mais pour l’heure entrons par la grande porte, enfin ce qui aurait du être la grande porte. La colonnade…

View original post 1 525 mots de plus

Publicités

Paris : Vermeer au Louvre

Le Carnet Parisien

laitiere-bis

© cc / Flickr / Vermeer

Le musée du Louvre a ouvert ses portes mercredi 22 février à l’exposition « Vermeer et les maîtres de la peinture de genre ». Douze oeuvres du peintre néerlandais Johannes Vermeer sont exposées auprès d’autres peintres du genre jusqu’au 22 mai prochain. Une occasion pour Maxime Renard professeur d’Art, de revenir sur ces oeuvres que l’on attendait depuis 1966 à Paris.

Christelle Pitagora : Pourquoi cette exposition est-elle la plus attendu de 2017?

Maxime.R. : « Pour la première fois depuis 50 ans, 12 toiles sur les trente-six recensées à ce jour, du peintre Johannes Vermeer sont réunies à Paris. Il a fallu 5 ans à Blaise Ducos, le conservateur des peintures du musée du Louvre, pour parvenir à réunir ces oeuvres. Déplacer les peintures de Johannes Vermeer en Hollande, est toujours un événement national. Ils y sont très attachés. C’est juste extraordinaire.  En tant que professeur…

View original post 621 mots de plus

Paris : « Louvre Toujours » by La Plume dans l’Oeil de Riccardo

Éclectique ce choix de photos, avec ce mélange des extrêmes qui se côtoient dans et autour du plus beau musée du monde, la mode et les armes, la pauvreté et la « réussite » incarnée en costume trois pièces, quel réalisme ce pied sculpté, étonnant choix de la laitière pour faire la publicité de l’expo Vermeer, la Vénus de Milo n’aurait pas pu se plier à la mode du selfie, des photos prises aux smartphones par les visiteurs d’aujourd’hui, ce n’est plus de la contemplation, du recul, du recueillement devant l’art exposé, cette approche se fait rare …

La plume dans l'oeil

dscf7750dscf7749_2dscf7720_2dscf7717_2dscf7699_2dscf7740_2dscf7634dscf7744_2dscf7753_2

View original post

Paris : « I could easily see myself… » by Tom Plevnik

Un véritable regard Parisien !

Tom Plevnik photography

… as a Parisien – strolling the Left Bank – a baguette under my arm – finishing my novel – at a table at the Cafe Flore. A Moveable Feast – Hemingway called it. – Midnight in Paris Quotes

dsc_0982-01 Pont Louis Philippe

dsc_0511-01 Rue Aubriot

dsc_0986-01 Pont Louis Philippe

dsc_1021-01 Passage Lhomme

dsc_0757-01 Musée du Louvre

dsc_0995-01 Le Pure Café

dsc_1043-01 Rue de Lappe

dsc_1431-01 Rue du Général Camou

View original post

PARIS : « Marathon des Oeuvres Incontournables » au MUSEE du LOUVRE by Book of Curiosities


Les touristes ont moins fréquenté le Musée du Louvre en 2016, avant leur retour en masse, en 2018, profitez en pour découvrir les œuvres majeures et incontournables proposés sur l’article du Book of Curiosities

Livre de curiosités

musee-louvre

C’est parti pour une journée marathon au Musée du Louvre. Sachant qu’il faut 3 mois pour tout voir, la journée a été chargée.
Je me suis dis que ça serait intéressant d’aller contempler des oeuvres incontournables et de s’attarder aussi sur des oeuvres plus moins célèbres.

1-Les incontournables

Je passe rapidement sur La Joconde de Leonard De Vinci (entre 1503 et 1506)qui reste quasi impossible à contempler compte tenu du monde qui s’agglutine devant la barrière, à coups de selfies. Dans la mesure où Internet regorge d’image qui sont plus nettes qu’aurait été une photo, je me suis surtout contentée de prendre en photo les gens face au plus célèbres des tableaux.

Je me suis concentrée sur la Venus de Milo (vers 130-100 av. J.-C), qui rencontre son petit succès. Elle est installée dans une pièce, seule avec de belles grandes fenêtres l’éclairant parfaitement. Je me demande comment était…

View original post 341 mots de plus