Publié le

« Sauve qui peut /… il pleut », Paris

le pourquoi du carquois

crue-a-paris_5552427

Début juin, il pleut. Le pont des Arts a les pieds dans l’eau. Les bretons à Paris ne se sont jamais autant sentis chez eux. Les bottes jaunes « aigle » sont en rupture de stock depuis trois jours. Encore quelques jours, et l’on assistera aux premières évacuations des logements, des musées, des écoles, des administrations, des magasins. Ces migrations printanières amusent (un peu) les provinciaux, délectent les écologistes à qui elles donnent raison, replongent dans un doute abyssal les sceptiques au sujet du réchauffement climatique, inquiètent les parisiens, angoissent les organisateurs de l’Euro, font le bonheur des (mauvaises) radios.

Aujourd’hui des métros coupés, demain des paddles amarrés ? Paris se vénitie. Aujourd’hui des voitures englouties, demain des taxis amphibies ? Paris-plage se réinvente en Paris-plonge.

Les oeuvres du Louvre sont évacuées. Elles qui n’avaient pas vu le jour depuis des lustres se trouvent aises de prendre l’air mais où vont-elles ? Pauvres beautés, elles…

View original post 138 mots de plus

Publicités

À propos de Monsieur R.

"One step at a time is enough for me" - Gandhi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s