« Traverser dans les clous »

Métronomiques

Alors, la vie continue (pour ceux qui sont toujours là), et un café révèle vendredi (déjà quinze jours !), sur le trottoir de la rue de la Grange-aux-Belles, son attrait charmant.

On emprunte les « passages protégés », qui que l’on soit : les automobilistes s’arrêtent beaucoup plus qu’avant. « Traverser dans les clous » ne se dit plus guère, sauf peut-être en cas d’explosion terroriste.

La stratégie du pire fait sans doute partie d’un jeu d’échecs.

Traverser1_DH

Traverser2_DH

Traverser3_DH(Un simple clic sur les photos permet de les agrandir.)

(Erik Truffaz, avec Sophie Hunger, Let Me Go)

View original post

Parisienne !

Featured Image -- 2136

Lesmotsquidansent

Deux semaines après

Il faut dire que nos yeux ont parcouru beaucoup d’articles, de statuts, de vidéos, d’interview, de reportages. Une flopée d’informations. Comme un vomi qui ne s’arrête pas. Quelque chose qui sent mauvais. On essaye de comprendre l’indigestion mais le contenant nous dépasse. Le contenu aussi finalement.

Deux semaines après.

On se regarde tous différemment dans le métro parisien. Comme un silence qui sait. De moins en moins pesant. Toutefois présent. Les boulevards se décorent petit à petit. L’esprit des fêtes de fin d’année est quelque part par-là, mais il n’arrive pas encore à s’installer au milieu de ces esprits occupés. Ces esprits en deuil. Ces esprits aux mille questions.

Deux semaines après.

Et puis il y a ceux qui arrivent à nous faire rire au milieu. Ceux qui utilisent l’actualité, l’amalgame, le deuil pour en faire une jolie bouillie, quelque chose de subtil, respectueux, tout en étant…

View original post 344 mots de plus

Dessins d’Enfants, Expressions Picturales, Emotions, Paris, Post 13Nov2015

Cette galerie contient 8 photos.

Alors que le ministère de l’Education Nationale a adressé des conseils aux enseignants sur la façon d’aborder ce 13 novembre avec leurs élèves, une maman du 11è arrondissement de Paris a décidé d’inviter tous les enfants de son quartier à venir dessiner leurs émotions. Des dessins qui leur permettent d’exprimer l’inexprimable. Source: Huffington Post